La sorbetière HKoenig 320, meilleure sorbetière autonome turbine à glace

La Turbine à glace H.Koenig HF320 sorbetière réfrigérante 2 litres

… et ses variantes HF 250 et HF340

En résumé : les 3 modèles présentés dans cet article

Quelques mots sur la marque Koenig

Koenig est une marque allemande née dans les années 90 qui fabrique du petit électroménager. Elle a acquis une bonne réputation grâce à son exigence de qualité. Certains produits sont utilisés dans un contexte professionnel, et Koenig a récemment créé une division BtoB. Bref, c’est une marque sûre, innovante et sérieuse, qui met en avant des produits fiables, simples à utiliser, avec un design moderne.

En grande surface, les produits sont diffusés chez Boulanger et Darty, en ligne sur Amazon évidement.

Leurs entrepôts sont en France, dans le 77 (ils recrutent régulièrement et on voit le lieu sur les annonces).

Pourquoi j’aime ma sorbetière HF 320

D’abord, parce que c’est une machine à glace qui produit son propre froid. On peut faire de la glace n’importe quand sans avoir à laisser un bac dans le congélateur.

Le froid est atteint très rapidement, même lorsque l’on n’a pas refroidi les ingrédients au préalable. C’est un plaisir de voir sur le compteur la température descendre jusqu’à -25/-35 degrés. Rappelons qu’une température qui baisse rapidement, c’est synonyme de crèmes glacées ou sorbets avec une bonne onctuosité et moins de cristaux . La recette de vos préparations y est pour quelque chose, mais la machine aussi. Elle doit refroidir le plus rapidement possible.

Sur le dessus, une ouverture permet d’insérer des ingrédients pendant la préparation de la glace, comme le demandent certaines recettes. Petit bémol néanmoins : aucun entonnoir ou versoir n’est prévu. Selon les ingrédients, il y a un grand risque d’en mettre à côté… Perso j’ai déjà arrêté la machine en milieu de travail pour insérer des ajouts et je l’ai redémarrée ensuite (quand j’ajoute du blanc d’oeuf monté en neige à mes glaces, ou des coulis par exemple : ce n’est pas pratique à insérer par cette petite ouverture).

Toujours sur le dessus, un écran LCD permet de voir le temps restant.

En puis, pour son design. Cela n’a l’air de rien, mais lorsque l’on a un objet aussi imposant chez soi, mieux vaut pouvoir le laisser sur le plan de travail sans honte. Et le pari est tenu avec cette turbine à glace qui assume totalement son côté professionnel.

Arrêt automatique et maintien au froid

Outre les commandes tactiles et l’affichage numérique qui sont des standards pour cette gamme de sorbetières, j’apprécie beaucoup la possibilité d’arrêt automatique avec maintien au frais : pas besoin de surveiller la fabrication de sa glace, la machine sait faire et s’arrête quand c’est prêt !

Concrètement, vous programmez une durée de turbinage (en général de 30 à 45 minutes) et la sorbetière s’arrête automatiquement lorsqu’elle a fini de mixer tout en émettant un fort bip. Perso je mets toujours au max et je surveille quand les pales s’arrêtent d’elles-mêmes, mais c’est parce que je reste à côté.

Si vous programmez la minuterie et ne venez pas cherchez votre glace, votre Koenig HF 320 va passer en mode « maintien au froid » et se rallumera à intervalles réguliers jusqu’à ce que vous veniez la chercher, pendant une heure au maximum.

Cela vous permet de lancer la préparation de vos délicieuses glaces maisons avant le repas et de la déguster au moment du dessert sans avoir à presser vos invités pour « arriver au bon moment ».

Au final, avoir une machine qui s’arrête seule et qui conserve la glace est un gain de temps appréciable, notamment si on fait plusieurs glaces à la suite. Bien sûr, on peut aussi arrêter la machine à glace quand on le souhaite.

Son utilisation est, comme toutes les autres, ultra simple. On la fait turbiner d’un simple appui sur un bouton. La sorbetière est peu bruyante (comme un fort ronronnement, ou une hotte mise au niveau minimal), seul les « bip » de début et de fin sont assez sonores.

L’appareil est robuste, les pièces sont facilement accessibles et faciles à démonter pour les nettoyer après usage. Si jamais l’une des pièces casse, on peut les racheter sur le site du fabricant. Les récipients vont au congélateur si vous souhaitez avoir plusieurs bacs pour stocker directement vos glaces dès la sortie de la machine.

Que dire de plus ? Le livre de recettes et la cuillère sont des cadeaux en bonus toujours appréciés, même si un peu cheap. Enfin, on peut commencer tout de suite à faire ses premières glaces. Faire des glaces avec cette machine est un plaisir, la consistance est bonne, onctueuse dès la sortie de turbinage, et après quelques heures au congélateur elle est encore meilleure.

Voici un lien direct vers le manuel en pdf si vous voulez absolument tous les détails avant d’acheter :

Et vers le livret de recettes de glaces et sorbets : http://www.hkoenig.com/imgfck/211/File/RecettesTurbine.pdf

La H Koenig est ma sorbetière autonome préférée. Pour moi le meilleur investissement pour une utilisation occasionnelle mais avec une exigence de qualité.

Cette turbine à glace existe en plusieurs versions :

  • la version 1,5 litre (H.Koenig HF250)
  • la version 2 litres (H.Koenig HF320)
  • la version 2 litres (H.Koenig HF340) qui fait aussi Yaourtière – Je n’ai jamais essayé de faire des yaourts

👨‍🍳 Vu dans Top Chef !
Koenig a une collaboration avec l’émission Top Chef sur M6, avec la création d’une sorbetière dédiée : la TOPC 820 , qui est quasiment un clone de la Koenig HF 320 que je vous présente ici.

La HF 320 avec un extracteur de jus

On trouve quelque fois la Koenig HF 320 en « bundle » avec un autre article offert, tel qu’un extracteur de jus de la même marque. Personnellement je n’en ai pas usage, mais n’hésitez à profiter des promos du moment quand elles sont là.

Achetez moins cher !

Les turbines à glace H Koenig sont des sorbetières de très bonne qualité que l’on trouve parfois en forte promotion, et avec un faible écart entre les modèles : n’hésitez pas à en profiter lorsque c’est le cas !

Avantages

  • Pales étudiées pour limiter les cristaux
  • Fonction de maintien au froid
  • Simple et efficace, usage sans risque d’erreur
  • La température de -30° est rapidement atteinte (1-2 min)

Inconvénients

  • Je cherche encore… Un moteur plus puissant pour une vitesse de rotation plus rapide peut-être ? mais là on serait dans la gamme pro 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.