Connaissez-vous la glace spaghetti (et autres spécialités glacées allemandes) ?

La carte d'un Eiskaffee allemand

Les allemands sont réputés manger des saucisses, des patates et de la bière. C’est vrai… mais en partie.

Saviez-vous qu’en en Allemagne, été comme hiver, il y a la queue chez les marchands de glaces ?

Eh oui, certains disent même que les meilleurs glaces italiennes se trouvent en Allemagne, et que Berlin est la capitale de la crème glacée !

L’Allemagne est en effet :

  • le premier producteur de glaces en Europe
  • mais aussi le premier consommateur
  • le premier importateur !

Avec une consommation de près de huit litres de glace par personne et par an, les Allemands devancent l’Europe du Sud et l’Italie !

Des glaces été comme hiver !

Eh oui, en Allemagne, on mange des glaces même par grand froid ! Si vous n’avez jamais mangé de glace quand il faut 0 degrés dehors, essayez !

On en consomme à emporter, dans la rue (avec un gros avantage : elle ne fond pas immédiatement, on ne s’en met pas plein les doigts et on peut prendre son temps !).

La glace se décline sous toutes ses formes : cornet et boules bien sûr …
Mais attention, on ne parle pas de Cornetto et de Magnum…

Mais on les consomme aussi dans les Eiscafé (Eis Kaffee ou Gelateria), ces salons de thé typiquement allemands où l’on sert non seulement des gros gâteaux capables de vous remplir le ventre pour tout l’après midi, mais aussi des spécialités glacées !

Peu de sorbets en Allemagne, surtout des crèmes glacées et des créations qui n’existent qu’en Allemagne !

Voici quelques exemples.

Spaghettieis au chocolat : glaces spaghetti au chocolat

Spaghetti eis, glace spaghetti
Par Photographie : Frank C. Müller, Baden-Baden — Travail personnel, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2107979

Les glaces spaghetti sont emblématiques de la culture de la glace en Allemagne.
Il s’agit de crème glacée assemblée sous forme d’un plat de spaghettis servis dans une assiette et agrémentés de sauces.

En image d’entête de cet article, vous avez la carte typique d’un Eiscafé à la page des Spaghettieis (la source est : http://eiscafeolivotti.de/).

Les glaces spaghetti ont été crées à Mannheim en 1969 par un artisan glacier italien, Dario Fontenella.
On utilise pour cela de la glace à la vanille poussée dans une presse à Spätzle (mais si, ces longs gnocchis de pommes de terre, vous savez !) pour créer l’apparence de longs spaghettis. On y ajoute ensuite un coulis de fraise ou de cerise pour évoquer la sauce tomate, puis du chocolat blanc en copeaux ou de la coco râpée pour évoquer le fromage. On peut aussi décorer l’assiette avec de la chantilly et servir le tout avec un café !

Je vous laisse regarder la vidéo : l’inventeur même de cette glace vous parle avec passion de sa création, et vous montre comment il la prépare.

L'invention de la glace-spaghetti

Pour une recette détaillée, rendez-vous ici : https://www.instructables.com/id/Spaghettieis-Ice-Cream-Spaghetti/

C’est assez difficile car il faut un ustensile à faire les Spätzle, et si possible la version « pro » qui en fait beaucoup d’un coup. Sinon, vous pouvez essayer avec un presse-purée.

Gâteaux glacés

Ce n’est pas le plat principal, il n’y a quasiment qu’en Allemagne que l’on trouve une telle variété de Eiskuchen et Eistorten, ces gâteaux glacés à la manière du vacherin ou du délicieux nougat glacé italien.

Coupes glacées à foison

Tout aussi spectaculaires, les allemands sont fans de coupes glacées agrémentées de gaufres, de biscuits et de fruits.

On les appelle les « Eis Bechel » mais il y a aussi les « Obst Bechel » (avec des fruits) et les « Kaffee Bechel ».

Carte d'un Eiskaffee : Eis Bechel
Carte d’un Eiskaffee : Eis Bechel, source http://www.eiscafeolivotti.de/eis-karte/

Et là, on sort des classiques « Dame blanche » que l’on trouve dans les restos français pour entrer dans le monde de l’insolite, de l’étrange, du stupéfiant.

L’idéal est de les partager tellement les proportions sont immenses…

Le meilleur : elles ne sont vraiment pas chères !

En Allemagne, les glaces ne sont vraiment, vraiment pas chères. Comptez 0,80€ à 1€ la boule pour une glace à emporter, voire même moins dans les quartiers universitaires (allez aux MENSA, équivalent du CROUS chez nous) pour une qualité qui n’a rien à voir avec les glaces vendues en France.

La glace vanille-choco que j’ai pu goûter avait des blocs énormes de chocolat (on aurait dit des legos), et du bon chocolat, pas des confiserie remplie de sucre…

Et regardez la carte du Eiskaffee un peu plus haut : compter environ 6 euros pour un dessert comme ça, ce n’est vraiment pas cher ! (les Bechel à 12 € sont pour 2 personnes…)

Bref, si vous vous intéressez aux glaces, partez en vacances en Allemagne, été comme hiver, vous deviendrez un expert en glaces !

Pourquoi les Allemands aiment tant les glaces ?

Tout remonte au 19e siècle, lorsqu’une vague d’immigration italienne arrive en Allemagne.

À l’époque, le nord de l’Italie était unifié avec l’Allemagne dans l’Empire des Habsbourg.
Les travailleurs du bois italiens ont été amenés à migrer lorsque des violents orages ont détruit les forêts du nord de l’Italie. Ils se sont alors naturellement déplacés vers le nord de l’empire, notamment l’Allemagne.

Certains immigrés se sont lancés dans la production de glace, de la même manière que les Turcs font aujourd’hui des döner kebabs en Allemagne.
Mais attention : pas n’importe quelle glace ! Les immigrés italiens ont ramené la recette des glaces à l’italienne, des gelato à base de lait entier, d’œufs, de sucre et d’arômes naturels, une recette bien différente de ce qui se faisait de façon plus confidentielle en Europe à l’époque.

L’amour allemand de la glace s’est ensuite développé, avec un réel boom dans les années 1930, profitant des amitiés politiques entre les deux pays.
Dans les années 50 et 60 ; c’est surtout l’Est qui a eu la main mise sur les glaces : la tutelle communiste a fait apprécier les saveurs méditerranéennes. Un peu de douceur de vivre sans doute !

Aujourd’hui, la plupart des 4 000 glaciers du pays sont encore tenus par les descendants italo-allemands des migrants du siècle dernier.

Certes, la majorité des glaces produites dans le pays sont industrielles.

Cependant, l’Allemagne conserve la culture de la glace qui permet l’émergence de nouveautés, notamment à Berlin ou l’on trouve des glaces bio, vegan, sans arôme, sans lactose, aux laits divers (au lait de coco, lait de soja, mais aussi lait de poule, lait de baobab !)…

Et en France ?

En France, et particulièrement à Paris, tout le monde ne jure que par Berthillon. Mais si vous voulez mon avis, elles sont un peu « overrated », le prix est trop élevé pour que que c’est. Disons qu’on est dans la finesse, l’exceptionnel là où l’Allemagne fait de la glace un produit de tous les jours.

Si vous êtes à Paris et que vous voulez faire une surprise à un ou une fan de glaces allemandes, foncez chez Spaghettina : glacier qui a fait de la glace Spaghetti allemande sa spécialité !

Mais attention, la boutique propose aussi une formule salée avec… des spaghettis !
Ne vous trompez pas 🙂

L’adresse :
https://spaghettina.com/
61 Rue De Lancry
75010 Paris
09 50 23 15 04

Voilà, c’est tout !

J’espère que cet article vous a plu.

Dites-le moi avec les petites étoiles ci-dessous ou partagez-le à vos contacts, cela me ferait plaisir !

Connaissez-vous la glace spaghetti (et autres spécialités glacées allemandes) ?
5/5 sur 3 votes (100%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.