Comment choisir sa sorbetière ?

Avant de choisir, il faut d’abord savoir quels critères sont les plus importants pour vous.

Mais d’abord, un bref rappel du fonctionnement d’une sorbetière.

La sorbetière va transformer une purée de fruits en glace, en :

  • réfrigérant les fruits
  • turbinant pour ne pas qu’ils se transforment en glaçon

Et c’est tout ! Le principe de base de la sorbetière est ultra simple.

Maintenant, pour choisir la bonne sorbetière, voici la liste des critères à prendre en compte :

La capacité du bol

Les bols (récipient de la sorbetière) n’ont pas la même capacité : elle varie en général entre 1 litre et 1,6 litres. Les recettes sont généralement faites pour des sorbetières de 1,5 litres. Un bac de 1 litre peut vous sembler suffisant, mais étant donné que le travail est sensiblement le même pour 1 litre que pour 1,6 litre, il y a un avantage à voir grand.

La taille de la sorbetière

Une sorbetière n’est pas un appareil extrêmement encombrant (à vrai dire, à part le bol, le reste est réduit au minimum), mais il peut prendre de la place dans une petite cuisine. Comptez environ 30 cm x 30 cm.

Le temps de préparation

En général, la glace et le sorbet sont prêts en 30-40 minutes, mais certaines machines mettent plus de temps. C’est un point à vérifier si vous pensez devoir faire des glaces à l’improviste. Sinon ce sera un détail secondaire pour vous.

Pour les sorbetières à accumulation, un autre facteur apparaît. Il faut placer l’accumulateur au congélateur au moins 12 heures avant la fabrication. Vous ne pouvez donc pas fabriquer des glaces quand vous le souhaitez, il faut prévoir à l’avance.

La taille de votre congélateur

C’est un point important, lisez ce qui suit avec attention !

Les sorbetières simples ou à accumulation nécessitent que vous placiez une partie de l’appareil au congélateur. Vous devez donc vérifier que votre congélateur est assez grand pour contenir le bol ou le disque accumulateur. Ces parties peuvent être assez encombrantes : si vous souhaitez pouvoir faire des glaces à tout moment, il faudra réserver en permanence un espace dans le congélateur.

Le prix

Le prix va être évidemment un critère déterminant dans le choix de votre sorbetière. Il n’y a pas vraiment de différence au niveau du prix entre une sorbetière simple et une sorbetière à accumulation, cependant, la différence de prix est considérable avec les sorbetières autonomes qui sont bien plus chères. Le prix va aussi varier en fonction de la marque.

En réalité, tous ces critères influeront directement sur le type de sorbetière que vous devrez choisir. Détaillons maintenant les types de sorbetières et leur fonctionnement.

Les sorbetière simple : ça turbine dans le congélo !

Les sorbetières simples ont été les premières à être commercialisées. Elles se placent au congélateur après que l’on ait rempli leur récipient avec la préparation. Le turbinage s’effectue dans le congélateur.

Avantages

Ces sorbetières sont beaucoup moins chères que les autres. C’est leur seul avantage…

Inconvénients

Pour les sorbetières simples, vous devrez placer tout le bol dans le congélateur : vous devez donc vérifier avant l’achat que votre bol rentre dans le compartiment de votre congélateur.

Mais vos ennuis ne s’arrêtent pas là… L’appareil doit être mis dans le congélateur tout en étant branché sur l’électricité pour pouvoir turbiner. C’est encombrant, complexe s’il faut une rallonge, et peu écolo car le congélateur travaille beaucoup plus s’il reste entrouvert !

C’est justement à cause de cet inconvénient majeur que de nouvelles sorbetières ont vu le jour.

Les sorbetières à accumulation : utiliser le froid du congélateur mais turbiner dehors

Ces sorbetières emmagasinent le froid grâce à une solution saline placée au congélateur à l’avance et qui restitue le froid lors du turbinage. La solution saline est alors soit contenue dans un disque qui se place au fond du bol de la sorbetière, soit directement dans les parois du bol.

Ces sorbetières ont une capacité de 1,5 l en moyenne. Leur récipient peut être assez encombrant au congélateur (même s’il est creux et que l’on peut éventuellement stocker des autres produits à l’intérieur).

L’accumulateur doit être refroidi pendant 10 à 12 heures au congélateur, et le turbinage dure entre 20 et 30 minutes. Mieux vaut ne pas avoir une envie de glace à l’improviste !

Avantages

Le prix des sorbetières a accumulation est assez attractif. Elles présentent un faible encombrement. Le turbinage s’effectue hors du congélateur grâce au froid emmagasiné donc plus besoin de laisser sortir le fil du congélateur pour brancher l’appareil.

Inconvénients

La machine est constituée d’un bloc accumulateur de froid qu’il faudra placer au congélateur au moins 12h avant de l’utiliser et une fois que vous avez turbiné une glace, il faut le replacer au congélateur pour 12h à 24 heures avant de recommencer. Le principal inconvénient est donc le délai d’attente entre deux fabrications.

Enfin, le risque de ratage est plus élevé : le bloc accumulateur doit avoir été placé suffisamment longtemps au congélateur.

Conseil : si vous avez asses de place dans votre congélateur (ou un grand congélateur), laissez-y le bloc en permanence pour pouvoir faire des glaces et sorbets à tout moment.

Sorbetière autonome (turbine à glace) : pas besoin de congélateur

La sorbetière autonome, ou turbine à glace est le top des sorbetières.

Autonome, elle n’a même pas besoin que vous possédiez un congélateur ! Une sorbetière autonome génère elle-même son froid : vous n’aurez qu’à y mettre votre préparation et à la brancher. Au bout de 30 minutes votre glace est prête, sans aucune intervention de votre part.

Avantages

Vous n’encombrez pas votre congélateur, vous pouvez enchaîner la fabrication de plusieurs glaces à la suite et avec peu de risque de ratage puisque la température est contrôlée par la machine.
La qualité des sorbets est généralement meilleure.

Inconvénients

Le seul inconvénient de cette sorbetière est évidement son prix. Il va de soi que plus l’appareil est performant plus il coûte cher. Enfin, la sorbetière qui possède son propre moteur de refroidissement peut être un peu plus encombrante que les autres.

Les sorbetières doubles : une histoire de capacité et non de fonctionnement

Enfin, il existe des sorbetières dites « doubles ». Il ne s’agit pas à proprement parler d’une technologie spécifique, c’est simplement qu’elles ont deux récipients, en général de 500 ml chacun. Grâce à ces deux pots distincts, vous pouvez ainsi créer deux glaces personnalisés différentes en même temps. La plupart des sorbetières doubles sont à accumulation : elles vous demandent donc de placer un disque accumulateur à l’avance au congélateur.